Aller au contenu

Marx Engels


  • La conception matérialiste de l'histoire

    LA CONCEPTION MATÉRIALISTE 21 DE L'HISTOIRE Thèses sur Feuerbach (K. Marx) 25 L'IDÉOLOGIE ALLEMANDE (K. Marx et F. Engels) zg Extraits du Livre I 27 Avant-propos 1. Feuerbach. Conception matérialiste contre conception 29 idéaliste Introduction A. L'idéologie en général et spécialement l'idéologie 32 allemande - Division du travail et formes de propriété 40 - Division du travail et aliénation 54 - Histoire et conscience 65 - Classes et idées dominantes 70 B. Genèse du capital et de l'Etat moderne 85 - Conflits sociaux et révolution 87 - Genèse de la bourgeoisie! 89 - Rapport de l'Etat et du droit avec la propriété, 92 - Vers l'abolition du travail et de l'Etat 96 Conclusion: Vers la communauté des individus complets 1o6 - Pourquoi les idéologues mettent tout la tête en bas 1o9 Marx à Pave V. Annenkov (lettre) 123 Marx à Joseph Weydemejer (lettre) 127 Avant-propos à Critique de l'économie politique K. Marx 133 Engels à Conrad Schmidt (lettre) 137 Engels à joseph Bloch (lettre) 141 Engels à Conrad Schmidt (lettre) 149 Engels à George W. Lamplugh (lettre) 151 Engels à Franz Mehring (lettre) 157 Engels à W. Borgius (lettre) 162 index des noms 180 pages édition : juin 2008

    7,00 €
  • Marx Engels : Sur la Commune, textes et controverses

    Table des matières :
    https://editionssociales.fr/wp-content/uploads/2021/01/SurLaCommune_TdM.pdf

    La Commune de Paris est une date-clé dans la pensée de Marx et d’Engels, à partir de laquelle ils reprennent le fil de leur réflexion politique interrompue depuis la défaite des révolutions de 1848, notamment sur les questions du pouvoir et de l’État. Outre la brochure de Marx sur La Guerre civile en France, les deux adresses et les brouillons, ce livre présente les articles postérieurs de Marx et Engels, leurs interventions au Consel général de l’Association internationale des travailleurs, leur correspondance, ainsi que les textes officiels de la Commune (décrets, manifestes, etc.). Figurent également les principales controverses

    (Bakounine, Kropotkine, Lefrançais, etc.)

    . Ce choix de textes exhaustif et inédit permet de découvrir de nombreux textes méconnus. Il est assorti d’un texte de

    Stathis Kouvélakis, Évènement et stratégie révolutionnaire

    dans lequel l’auteur confronte notamment les élaborations de Marx et d’Engels aux travaux des historien·nes et renouvelle ainsi les termes du débat sur l’héritage de la Commune de Paris à l’occasion du cent-cinquantenaire.

    édition : février 2021

    20,00 €
  • Propriétés et expropriations, (textes présentés par Cous Salies et Zarka)

    POINT DE VUE DE LA LIBRAIRIE :
    Si la préoccupation de repérer dans la coopération d'aujourd'hui les éléments constitutifs de la société communiste de demain est salutaire, bienvenue et ici richement documentée, il n'empêche que la réponse au problème central de la destruction de l'Etat par la centralisation d'une auto-organisation généralisée comme préalable à l'instauration d'une société post-capitaliste est...absente !! est-ce un hasard? à coup sûr les auteurs se défendront en disant "mais ce n'était pas le sujet traité"....ils auront tort, c'est le sujet, en plein.

    Résumé du livre :
    Marx, au sujet de certaines expérimentations du mouvement ouvrier de son époque soulignait l'actualité de la coopération, à l'opposé de la mise en concurrence par le libéralisme économique. Le communisme, projeté par Marx, va-t-il renaître des soubresauts de la mondialisation ?
    Ce livre répond par l'affirmative.
    Actuellement expropriées de leurs droits par les classes dirigeantes, des centaines de millions de personnes, dans le monde, sont parfaitement capables de tout réorganiser.
    Associés dans le travail, des millions d'hommes et de femmes sont les piliers du fonctionnement d'une myriade de services publics et d'entreprises de production. Classe en lutte contre l'exploitation, contre les discriminations, pour l'égalité et les droits démocratiques, dans des situations diverses mais unifiées par la logique capitaliste. Une classe bourgeoise internationale se constitue : Les vrais maîtres de ce monde, propriétaires des multinationales, rentiers et politiciens qui leur sont liés. Eux organisent le chômage, le recul des droits démocratiques : avant tout, ils ont peur des savoir-faire collectifs et des attentes réelles du plus grand nombre.
    Assommer les exploités, cloisonner les revendications, intimider et empêcher de vrais débats, cela relève du vieil art de la domination. Mais, les forums démocratiques, le mouvement altermondialiste, les révolutions populaires et les soulèvements des « Indignés » dans le monde sont autant de signes d'une volonté de réappropriation de la production, et au-delà de la vie sociale dans son ensemble. Les prises de contrôle des entreprises, les mouvements paysans, les coopératives de production, comme la revendication de la mise sous gestion publique et démocratique des services publics... ce champ de luttes est immense. Plus que jamais, du fait même de cette « crise » prolongée du système capitaliste, la coopération de tous fournit un terreau sur lequel un monde post-capitaliste peut se développer. Les mobilisations mettent à l'ordre du jour l'appropriation et la réorganisation des entreprises décisives. Le renversement du capitalisme et la possible renaissance du communisme sont présents dans les conditions mêmes des luttes actuelles. Tout cela souligne l'intérêt de revisiter les textes de Marx.
    édition : septembre 2013

    12,00 €