Aller au contenu

Goldstein, Bernard


  • Goldstein : L'ultime combat

    Bernard Goldstein (1889-1959) fut à Varsovie l'un des dirigeants du Bund, l'Union Générale des Ouvriers Juifs, mouvement révolutionnaire laîque et socialiste. Après avoir participé à la Révolution Russe, il organise les ouvriers juifs en Pologne, formant notamment des groupes d'auto-défense de rue contre les agressions antisémites, avant de diriger la résistance contre l'occupation nazie. En avril 1943, le ghetto de Varsovie se soulève contre l’armée nazie. Ce livre-témoignage raconte les cinq années de résistance clandestine qui menèrent à cet ultime combat. Bernard Goldstein appartenait à la direction du « Bund », l’organisation révolutionnaire des travailleurs juifs de Pologne. Trop connu pour pouvoir militer à visage découvert dans le ghetto, il fut exfiltré en zone « aryenne » afin de coordonner la jonction avec la résistance polonaise. Rescapé, il émigra aux États-Unis dans l’immédiat après-guerre, où il écrivit son récit des événements. Goldstein raconte l’invasion de la Pologne en 1939, les débuts de l’occupation, les premières mesures antisémites, l’instauration du ghetto en octobre 1940, la vie quotidienne à l’intérieur de celui-ci, les persécutions, les rafles, les grandes déportations, la découverte par les agents du Bund de la vérité de l’extermination, et la résolution obstinée, une fois le sort connu, de rester debout et de combattre jusqu’à la fin. Il nous offre un témoignage poignant, un véritable « tombeau » à la mémoire des combattants du ghetto qui, comprenant peu à peu que l’issue serait fatale, se dressèrent contre la mort, pour la dignité humaine. Bernard Goldstein appartenait à ce que l'on a appelé le « Yiddishland révolutionnaire » : à la fois juif et antisioniste, socialiste et antistalinien, son témoignage avait été occulté des mémoires. Cette réédition permet la redécouverte de l'une des voix les plus puissantes du XXe siècle. 270 pages édition : octobre 2008

    21,00 €