Aller au contenu

Duménil, Löwy, Renault


  • Dumenil, Lowy...: Les 100 mots du marxisme

    Abstraction – Accumulation – Aliénation – Anticapitalisme – Appropriation –Argent, monnaie – Auto-émancipation – Autogestion – Base, structure, superstructure – Barbarie – Besoins – Bonapartisme – Bourgeoisie – Capital –Capital bancaire, capital financier – Capital industriel, capital du commerce des marchandises et capital du commerce de l'argent, capital marchand – Capital fictif – Circulation du capital – Classes et revenu – Classes sociales – Commerce (entre les hommes) – Communisme – Communisme primitif – Composition du capital – Concentration et centralisation du capital – Concret de pensée – Concurrence et prix – Contradiction – Contradictions du mode de production capitaliste –Coopération – Crédit (système de) – Crise – Critique – Dialectique – Dictature du prolétariat – Dernière instance – Droit – Économie classique – Écosocialisme – Émancipation – État – Être générique – Fascisme – Fétichisme de la marchandise – Formes – Gauche – Guevarisme – Hégémonie – Histoire –Humanisme – Idéologie – Impérialisme – Individu – Intérêt – Internationalisme – Léninisme – Liberté – Lutte de classes – Maoïsme – Marchandise et valeur – Marxisme occidental – Matérialisme – Méthode – Mode de production – Monopoles – Morale – Nation – Naturalisme – Nature – Parti – Paysannerie – Philosophie (critique, réalisation de la -, sortie de la -) – Plus-value ou survaleur – Politique (État et -, critique de la -, fin de la - ) – Pratique/Praxis – Procès de travail – Production – Profit – Progrès – Prolétariat – Réification – Reflet – Religion (opium du peuple) – Rente foncière – Reproduction – Révolution (- bourgeoisie, - ouvrière, - paysanne, réforme et -) – Robinsonnade – Salaire – Science – Socialisation – Stalinisme – Subordination du travail au capital – Surdétermination – Tendance – Totalité – Transformation des valeurs en prix de production – Travail – Trotskisme – Utopie (Socialisme utopique et scientifique, utopie concrète)." ouf...!!

    130 pages édition : octobre 2009

    10,00 €
  • Dumenil, Lowy...: Lire Marx

    Deux impératifs ont présidé à la rédaction de cette introduction à la lecture de Marx : d’une part, le regain d’intérêt pour sa pensée en ce début de XXIe siècle, qui semble tout à coup plus d’actualité que jamais, certains allant jusqu’à faire de lui le grand penseur de notre modernité d’autre part, l’indisponibilité des recueils de morceaux choisis traduits en français, ou leur manque d’appareil critique. Car, pour appréhender pleinement la force de sa pensée, il est nécessaire de se plonger directement dans ses textes, de voir comment sa pensée prend forme, comment ses idées s’agencent et s’articulent.
    C’est précisément le but de ce livre que de permettre, grâce à une mise en contexte et des explications, d’encadrer la lecture des écrits de Marx, non pas en faisant écho aux innombrables débats d’interprétation et commentaires issus du marxisme-léninisme, mais pour donner envie au lecteur de retourner aux textes intégraux afin de ne plus confondre l’original et la contrefaçon, les idées de Marx et leur caricature. L’ouvrage aborde, en trois parties, trois domaines dans lesquels la pensée de Marx est essentielle : les sciences politiques, la philosophie et les sciences économiques.
    Bien que son œuvre, par vocation, procède de l’imbrication des trois dimensions de sa théorie et, au-delà, d’une unité entre travail théorique et intervention pratique (philosophie de la praxis), elle n’en présente pas moins un intérêt théorique spécifique dans chaque discipline.
    L’ordre de la présentation vise à faire apparaître la cohérence de son projet — au travers de ses réactions aux évolutions historiques de son temps, de sa trajectoire le menant de la critique de la philosophie à la critique de l’économie politique —, ainsi que son incroyable actualité, à la lumière des débats politiques, philosophiques et économiques actuels.

    Edition 2009; 284 pages

    16,00 €