Aller au contenu

Gircour et Rey


  • LKP, Guadeloupe le mouvement des 44 jours

    Alors que la situation sociale ne cesse d'empirer, la Guadeloupe va marquer l'Histoire en déclenchant, le 20 janvier 2009, ce qui allait devenir la plus longue grève générale que la France ait jamais connue. Une grève qui fera date pour avoir réussi un coup de maître : rassembler toutes les forces progressistes de l'archipel (associations, syndicats, partis de gauche et indépendantistes) au sein d'un collectif, le LKP. Tout en faisant le récit de ces événements, en les replaçant dans leur contexte historique et en dressant le portrait de ses principaux protagonistes, les auteurs n'éludent aucune question : le LKP est-il un mouvement identitaire ou un mouvement social ? Quel est son rapport à la question de l'indépendance de la Guadeloupe ? La lumière sur le meurtre du syndicaliste Jacques Bino a-t-elle vraiment été faite, comme le prétend la version officielle, et que cache cette sombre affaire ? Un livre pour comprendre un mouvement qui n'a pas fini de faire parler de lui. Frédéric Gircour est enseignant en lettres-espagnol. Originaire de France hexagonale, il vit en Guadeloupe depuis cinq ans. Dès le début du mouvement social dans lequel il s’engage, il couvre les actions du LKP à travers le blog Chien Créole dont la renommée dépassera vite les frontières de l’archipel. Nicolas Rey est professeur-chercheur à l’Université de Guadalajara (Mexique), d’origine guadeloupéenne, est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur la résistance créole et nègre durant l’esclavage, ainsi que sur les modes de vie et d’habiter des Antillais en France et dans la Caraïbe. 190 pages édition : octobre 2010

    16,00 €