Aller au contenu

Mendel, Hersh


  • Mendel : Mémoires d'un révolutionnaire juif

    « Après la révolution, la vie est devenue un bivouac » écrivait Léon Trotsky en 1924. Comment qualifier plus éloquemment la vie d’Hersh Mendel Sztokfisz, né à Varsovie en 1890 et éveillé à la conscience sociale par la révolution russe de 1905 ?
    Hersh Mendel (1890-1969) passe son enfance dans les quartiers juifs populaires de Varsovie dont les habitants souffrent à la fois de la misère et de l’antisémitisme. Dès son plus jeune âge, il travailla de longues heures dans l’atelier misérable de son père, dans le secteur du cuir.
    L’auteur, qui fut bundiste à Varsovie, anarchiste à Paris, soldat de l’Armée rouge en Ukraine, communiste puis trotskiste en Pologne et à Paris et sioniste prolétarien à Tel-Aviv incarne une génération d’ouvriers juifs qui se lança « à l’assaut du ciel » durant près d’un demi-siècle.
    Le lecteur est ainsi amené à ouvrir de nombreuses portes qui semblaient condamnées et à visiter bien des recoins obscurs de l’histoire du 20e siècle et d’un continent à jamais disparu : le yiddishland.
    Les pages qu’Hersh Mendel consacre à son passage dans l’Armée rouge font écho aux nouvelles d’Isaac Babel. Ses souvenirs sur la pègre juive de Varsovie, sur le combat et la popularité du Bund, sur l’aventurisme du Parti communiste de Pologne et sur l’opposition des trotskistes polonais sont autant d’informations inédites. Ce récit contribue à réhabiliter un inconnu, le prolétaire juif d’Europe orientale et centrale, que la mythologie juive contemporaine rejette à sa périphérie et travestit soigneusement.
    Quant au mouvement ouvrier, précisément, si friand de symboles et de commémorations, il n’entretient nulle part le souvenir de ce prolétariat juif qui n’a pas seulement été battu mais purement et simplement rayé de la carte avant de l’être de l’histoire. Ouvrage publié en 1982 par les Presses universitaires de Grenoble. Épuisé depuis de nombreuses années.
    Bernard Suchecky est docteur en histoire de l’École des Hautes études en sciences sociales à Paris, spécialiste du monde yiddish et de l’histoire des populations juives en Europe centrale et orientale. Chercheur à l’Institut universitaire d’études du judaïsme Martin Buber de l’Université libre de Bruxelles puis au YIVO de New York, il a été conservateur, responsable des archives, au Musée Juif de Belgique (Bruxelles)
    400 pages

    édition : novembre 2011

    25,50 €