Aller au contenu

Ducange, Jean-Numa


  • Ducange : La révolution française et la social-démocratie

    Marx voulait écrire une histoire de la Révolution française ; faute d'avoir mené à terme ce projet, ses héritiers politiques des social-démocraties allemande et autrichienne entendent fixer leur lecture de la Révolution française en publiant à partir du centenaire de 1889 ouvrages, articles et brochures. Ces écrits vont servir de fondement à une tradition d'interprétation de la "Grande Révolution" de 1789, enseignée et transmise au travers d'un impressionnant dispositif de formation et de diffusion depuis les conférences orales jusqu'aux almanachs et agendas ouvriers. Étudiée ici grâce à l'exploitation de fonds d'archives peu connus, cette tradition qui tend à fixer une vulgate auprès d'un large milieu militant se heurte aux évolutions des social-démocraties et aux remises en cause des certitudes acquises qu'impliquent la révision du marxisme, l'émergence du socialisme jaurésien et son interprétation de la Révolution française puis surtout le surgissement des révolutions à l'Est de l'Europe en 1905 et 1917 qui, tout comme le contexte allemand de 1918-1919, stimulent de multiples analogies et une réexploration approfondie de l'histoire de la Révolution française. De l'orthodoxie du "pape du marxisme" Karl Kautsky à l'universitaire proche de la social-démocratie Hedwig Hintze introduisant pendant la République de Weimar les oeuvres d'historiens français en Allemagne, ce sont plusieurs décennies de débats et confrontations qui sont étudiées ici. Tout en ouvrant des perspectives pour mieux comprendre les singularités des social-démocraties des pays germaniques, l'ouvrage permet d'éclairer d'un regard nouveau les classiques de l'historiographie révolutionnaire que sont les oeuvres de Jean Jaurès ou Albert Mathiez, plaidant pour une histoire croisée et transnationale des usages de l'histoire............................... SOMMAIRE : ---- : Élaboration, crise et renouveau de la référence à la Révolution française et son histoire. 1889-1905. - Le centenaire social-démocrate de 1889. - Un long centenaire 1890-1895. - Réviser le marxisme, réexplorer l'histoire. - La révolution russe de 1905 et les analogies avec 1789. L'ancrage d'une référence. 1906-1917. - Les nouveaux ouvrages sur la Révolution française. - Le dispositif de formation 1906-1914. - La puissance d'un dispositif. - Force et ambiguïté de la référence à 1789. Relectures et nouvelles approches. 1917-1934. - Face aux nouvelles révolutions, la force des analogies : 1917-1923.. - Continuités et nouvelles approches au milieu des années 1920. - Nouvelles lectures de la Révolution française. - Analogies et controverses : la Révolution française 1927-1934. PREFACE DE MICHEL VOVELLE 365 pages édition : février 2012

    20,00 €
  • Ducange...: La gauche radicale en Europe

    a gauche de transformation sociale est-elle condamnée à demeurer minoritaire en Europe ? Ce livre présente cette famille politique engagée dans un vaste effort de refondation commencé après la chute du mur de Berlin. Les auteurs rappellent la trajectoire historique de la gauche anticapitaliste et font le point sur son évolution. Ils abordent les questions d’organisation, de programme, ainsi que les débats idéologiques qui la traversent.
    Cette gauche se nourrit de l’histoire de plus d’un siècle de combats pour la justice sociale, l’émancipation des dominés et la démocratie. Elle intègre des identités diverses (communiste, trotskiste, maoïste, socialiste, républicaine). Cette gauche creuset participe aux luttes des nouveaux mouvements sociaux (altermondialisme, écologie, rapports de genre), souhaite élargir son assise électorale et aspire à gouverner. Elle cherche à construire des alliances à partir d’une communauté de vue sur les problèmes que les sociétés européennes affrontent et sur les solutions à y apporter.
    Se distinguant en cela d’une gauche purement protestataire, les composantes de la gauche radicale s’accordent, à partir d’expériences nationales différentes, sur la nécessité de rompre avec les politiques néolibérales qui ont plongé les pays européens dans une profonde crise politique et économique.
    Jean-Numa Ducange est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Rouen.
    Philippe Marlière est professeur de science politique à University College London (université de Londres).
    Louis Weber coordonne la rédaction de la revue Savoir/agir.
    édition : septembre 2013

    8,00 €