Aller au contenu

Sivan et Laborie


  • Sivan : Un boycott légitime, BDS

    Jusqu’à une époque récente, le pouvoir israélien avait choisi de ne pas évoquer le boycott pour ne pas lui donner de publicité, mais les progrès du mouvement BDS, et en particulier du boycott culturel et universitaire, ont changé la donne. De fait, ce boycott est un pavé lancé dans la vitrine d’un État qui se présente comme occidental-libéral, démocratique et critique.
    Le pouvoir israélien a alors changé de stratégie et remplacé l’explication par le marketing. Il s’agit désormais de promouvoir le pays comme une marque (Brand Israël).
    En réponse, le boycott intellectuel et universitaire est donc plus que légitime. C’est un outil essentiel pour celles et ceux qui souhaitent voir un jour les juifs israéliens pleinement intégrés et réconciliés avec le Moyen Orient.

    édition :octobre 2016

    10,00 €