Aller au contenu

Jean-François Claudon


  • Claudon : 1920 ou la scission

    « Tours 1920 ». Pour tout militant de gauche, c’est le début d’une division appelée à perdurer cent ans après les faits. Toutefois, les images d’Épinal que le congrès de la SFIO de décembre 1920 a suscitées après coup, dans la mouvance socialiste comme au PCF, ne correspondent qu’imparfaitement à la réalité.
    Cent ans après, le Congrès de Tours fait à plus d’un titre figure de tragique malentendu, gros de l’échec de la gauche à prendre durablement le pouvoir au XXe siècle.
    L’auteur, par ses connaissances historiques et une analyse très documentée des faits, nous replonge dans ces mois décisifs où se joua pour longtemps le destin du socialisme hexagonal. Il permet ainsi d’appréhender à sa juste valeur l’unité du camp des salariés qui constitue encore aujourd’hui la seule perspective stratégique viable pour qui veut dépasser un capitalisme de plus en plus mortifère.

    édition décembre 2020

    14,00 €