Aller au contenu

Modzelewski : Nous avons fait galoper l'histoire

Ref.: 11111
Disponibilité: Disponible Hors stock
Prix promo 29,50 € Prix normal 29,50 €

Ce livre est l'autobiographie en français de Karol Modzelewski, de sa naissance en URSS puis son enfance en Pologne, jusqu'à la période actuelle, où l'on mesure son engagement politique contre l'autoritarisme du joug communiste en Pologne populaire. Véritable personnage de roman, Karol Modzelewski appartient au petit groupe de ceux qui, par leur conviction et leur opiniâtreté, ont fait tomber le Rideau de fer. Cofondateur de l'Union révolutionnaire de la jeunesse, il fut aussi l'auteur, avec Jacek Kuron, de la "Lettre ouverte au Parti" ― pour laquelle il fut condamné à 3 ans et demi de prison. Il fut l'un des leaders spirituels de la révolte des étudiants polonais de mars 1968 (ce pourquoi il est à nouveau condamné à 3 ans et demi). Ce fut lui qui proposa de créer une structure nationale sous le nom de Solidarnosc, dont il deviendra le porte-parole, ce qui lui vaudra d'être à nouveau emprisonné. En juin 1984, il est élu sénateur. Mais après la création du gouvernement post-Solidarnosc, il s'oppose à la politique néolibérale de celui-ci et, après la dissolution des Chambres, décide de ne plus se présenter aux élections, et retourne à ses travaux d'enseignement et de recherche à l'université de Varsovie, et à l'Académie polonaise des sciences, dont il est vice-président de 2006 à 2010. Ces confessions, qui entremêlent les petites et la "grande" histoire(s), fourmillent d'anecdotes inédites tout en nous dévoilant, à côté des aspects plus connus de l'histoire de la Pologne, des moments ignorés. Elles offrent un panorama de la vie en Pologne à l'époque du bloc de l'Est et étudient les conséquences économiques et sociales de la chute du régime communiste en Pologne. Elles s'ouvrent aussi sur le monde actuel, analysant avec une grande finesse certains aspects de celui-ci, en multipliant les mises en garde. Plus qu'une autobiographie, c'est un morceau d'histoire qui nous est ici conté.