Aller au contenu

Govrin, Jule


  • Govrin : Sexe dieu et capital

    Le 7 janvier 2015, jour de l’attentat contre Charlie Hebdo, paraissait le livre de Michel Houellebecq, Soumission, dystopie inspirée par la thèse du « grand remplacement ». En couverture du numéro de Charlie Hebdo paru le même jour, la caricature d’un Houellebecq décati, proférant : « En 2015 je perds mes dents… en 2022 je fais ramadan ».
    C’est cette cruelle séquence historique, stupéfiante de compacité symbolique, que la jeune philosophe allemande Jule Govrin se propose ici d’analyser. Elle montre comment Soumission s’inscrit dans un agencement néo­­réactionnaire européen, homophobe et islamophobe, fondé sur la haine de 68 et sur l’idée d’un retour aux « valeurs » patriarcales traditionnelles présentées comme ultime refuge face aux injustices du néolibéralisme économique.

    édition : octobre 2017

    13,00 €